Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Nom d'un randonneur !

Parce que randonner c'est la santé...

27 juillet 2022 - Montlune

- "Décroche-moi la lune, s'il-te-plaît, mon amour !", me dit ma chérie en ce début de vacances en Auvergne...

- "Je veux bien, mais elle ne m'appartient pas, ma chérie !", suis-je obligé de lui répondre. "Mais je peux t'y emmener, si tu veux."

- "Ooooh, ouiiii !" s'écrie-t-elle dans un élan passionné !

C'est ainsi que nous voilà en route pour Montlune...

Bon, en réalité, ce n'est pas du tout ça. Lundi, nous sommes allés rendre une petite visite à la Mairie d'Arconsat, la commune où est situé le gîte que nous occupons. Nous étions en quête d'informations sur les immanquables de la région et, à défaut d'Office de Tourisme, qui mieux que monsieur le Maire lui-même pour nous renseigner ?

Et puisque nous cherchons entre autres des randonnées, il nous recommande vivement de nous rendre à Montlune ! Alors, si monsieur le Maire le dit...

Oui, enfin, ce n'est pas si simple non plus. Ma chérie n'a pas du tout l'habitude de randonner et faire huit kilomètres dans les plaines du Nord, ça n'a rien à voir avec les mêmes kilomètres ici ! D'autant qu'à Montlune, on n'y va pas en voiture !

Mais ça tombe bien, dans le topoguide dont je vous parlais hier, la première fiche s'intitule "Montlune" ! Voilà où je vais trouver l'inspiration...

Topoguide "Balades en Montagne Thiernoise"
Topoguide "Balades en Montagne Thiernoise"

Topoguide "Balades en Montagne Thiernoise"

La randonnée proposée par le Parc naturel régional Livradois-Forez est longue de 13 kilomètres, ce qui est beaucoup trop au regard de ce que je vous écrivais plus haut.

J'ai donc choisi de démarrer de La Croix Saint-Martin et d'escamoter la boucle nord du parcours. Du point 4, nous partirons plein ouest pour rattraper le chemin descendant vers la ferme de Montlune. Le raccourci n'est pas visible sur le topoguide mais il existe bien sur les cartes dont je dispose.

Ainsi remanié, le parcours fait 10 kilomètres pour un dénivelé positif de 480 mètres...

Allez, assez de blabla, il est temps de se mettre en route...

27 juillet 2022 - Montlune
27 juillet 2022 - Montlune

De la Croix Saint-Martin, nous empruntons un beau sentier descendant sud-sud-est vers le hameau de la Roche.

Au début, nous profitons de belles vues sur la vallée puis le chemin s'enfonce dans les bois. C'est très agréable.

Vers la Roche
Vers la Roche
Vers la Roche
Vers la Roche

Vers la Roche

Nous débouchons sur la petite route asphaltée menant à la Roche, que nous suivons dans la direction opposée pendant une centaine de mètres avant de replonger dans le bois en direction de l'Augourdie.

Cent cinquante mètres plus loin, nous croisons le Moiron. Une petite passerelle en bois permet de franchir le cours d'eau. L'endroit est idyllique même si tout ici semble plutôt chaotique.

Vers l'Augourdie
Vers l'Augourdie
Vers l'Augourdie

Vers l'Augourdie

Après le ruisseau, le sentier monte vers le hameau de l'Augourdie, où tout n'est que ruines ! Le sentier lui-même est envahi par les ronces et les orties. L'atmosphère est étrange...

Du Moiron à l'Augourdie
Du Moiron à l'Augourdie
Du Moiron à l'Augourdie
Du Moiron à l'Augourdie

Du Moiron à l'Augourdie

Mais une fois sortis du hameau, le sentier s'élargit et est plus "propre", aussi.

Vers les Chassains
Vers les Chassains
Vers les Chassains

Vers les Chassains

Nous aboutissons sur la petite route asphaltée reliant les hameaux de la Chevalerie et des Chassains vers lesquels nous nous dirigeons dans un premier temps.

La montée à travers bois est superbe. Avant l'arrivée aux Chassains, une clairière nous ouvre une belle vue vers l'ouest. C'est aussi là que nous abandonnons la route.

Vers les Chassains
Vers les Chassains
Vers les Chassains
Vers les Chassains
Vers les Chassains

Vers les Chassains

Ici, ça se corse un peu. Nous devrions suivre un sentier qui grimpe à travers le bois pour rejoindre un chemin carrossable qui nous mènera au hameau de Boulade. Mais des travaux de débardage ont fait disparaître le sentier et la végétation a tout envahi.

C'est un peu au pif que nous gravissons la colline mais il faudrait presque le faire exprès pour s'égarer.

Vers Boulade
Vers Boulade

Vers Boulade

Boulade est beaucoup moins qu'un hameau, c'est juste un magnifique gîte perdu dans la forêt. En quête de tranquillité ? C'est à coup sûr ici qu'il faut venir. Le cadre est enchanteur !

Vers Boulade
Vers Boulade

Vers Boulade

De Boulade au col Saint-Thomas, il y a à boire et à manger. Je ne dis pas ça parce qu'il est bientôt temps de casser la croûte mais parce que l'état du chemin est très variable.

Sur les 1.200 mètres du parcours, je crois qu'on croise à peu près tous les types de revêtement, à l'exception de l'asphalte et du béton. Ça va du gazon à la boue séchée, en passant par le plus pénible, les cailloux de toutes dimensions.

De Boulade au col de Saint-Thomas
De Boulade au col de Saint-Thomas
De Boulade au col de Saint-Thomas
De Boulade au col de Saint-Thomas
De Boulade au col de Saint-Thomas
De Boulade au col de Saint-Thomas

De Boulade au col de Saint-Thomas

La principale (seule ?) particularité remarquable du col Saint-Thomas est sa position à cheval sur le département du Puy de Dôme et celui de Loire.

Col de Saint-Thomas
Col de Saint-Thomas

Col de Saint-Thomas

Au cas où vous ne croiriez pas que nous y sommes passés, je vous ai pris cette photo...

Col Saint-Thomas

Col Saint-Thomas

Du col Saint-Thomas, nous montons vers le nord, par le lieu-dit la Boursillade. Le chemin est agréable, nous sommes loin de penser à ce qui nous attend.

La Boursillade
La Boursillade

La Boursillade

En effet, 600 mètres après le passage au col Saint-Thomas, nous entrons dans un nouveau registre. Nous quittons le beau chemin carrossable pour emprunter... le lit d'un torrent asséché !

Ah ? C'est cela un chemin de montagne ? Bah, je suis déjà allé dans les Alpes, ou dans les Vosges, ou dans le Jura... et je ne me rappelle pas avoir jamais emprunté pareil sentier !

J'en avais certes eu un petit aperçu hier mais ici, c'est 1.500 mètres de chemin caillouteux !

Montée vers Montlune
Montée vers Montlune

Montée vers Montlune

Cela dit, soyons de bons comptes, les abords du chemin, qui flirte en permanence avec la limite administrative entre le Puy de Dôme et la Loire, sont de toute beauté ! Par endroits, on croirait même traverser des décors de Schtroumpfs...

Montée vers Montlune
Montée vers Montlune
Montée vers Montlune
Montée vers Montlune
Montée vers Montlune

Montée vers Montlune

Ce que nous rappelle une borne délimitant les deux départements en fin de sentier.

Borne de département

Borne de département

Le point de vue de Montlune ne se trouve pas au sommet de la montagne, à 1.195 mètres d'altitude. Nous passons quelques mètres en contrebas avant d'atteindre le belvédère.

À l'approche de Montlune
À l'approche de Montlune
À l'approche de Montlune

À l'approche de Montlune

Etant donné qu'il n'est pas situé sur le sommet mais sur un flanc de la montagne, le belvédère de Montlune ne peut évidemment nous offrir un panorama à 360°.

Du rocher qui constitue comme une avancée dans la forêt, nous bénéficions néanmoins d'une belle vue vers le sud. Nous sommes alors à 1.170 mètres d'altitude.

Belvédère de Montlune
Belvédère de Montlune
Belvédère de Montlune

Belvédère de Montlune

En repartant du belvédère, on se lance un peu plus dans l'inconnu. C'est en effet ici que j'ai escamoté la boucle nord du parcours pour prendre un chemin direct plein ouest vers le chemin de la ferme de Montlune.

Je sais qu'il existe sur carte et aussi en réalité, car je l'ai vu en descendant vers le belvédère, mais est-il praticable sur toute sa longueur ? That is the question, comme ils disent de l'autre côté du channel.

Nous sommes vite fixés...

Après un début qui nous laissait rêver d'une descente facile, le chemin se transforme à nouveau en lit de torrent asséché ! Autant monter ce genre de chemin est encore acceptable, autant le descendre est beaucoup plus compliqué. Les pierres roulent sous les pieds, le gravier s'effondre sous le poids du corps. On cherche constamment son équilibre, c'est très fatigant.

Ma chérie ne me remerciera jamais assez de lui avoir laissé mes bâtons... Mais elle regrettera longtemps de ne pas avoir pris ses bonnes chaussures !

Descente vers le chemin de la ferme de Montlune
Descente vers le chemin de la ferme de Montlune
Descente vers le chemin de la ferme de Montlune

Descente vers le chemin de la ferme de Montlune

Nous descendons ainsi cahin-caha pendant 600 mètres avant de rejoindre un beau chemin forestier.

Descente vers le chemin de la ferme de Montlune

Descente vers le chemin de la ferme de Montlune

Le répit n'est que de courte durée. En effet, lorsque nous atteignons le chemin de la ferme de Montlune, nous constatons immédiatement qu'il va de nouveau falloir "manger du caillou"...

Heureusement, sur les 900 mètres du parcours jusqu'à la ferme, l'état du chemin devient assez variable au fur et à mesure de notre avancée. Par endroits, même quand le chemin est couvert de pierres, il est possible de marcher près du bord, sur une bande dégagée.

N.B. : pour ceux qui auraient l'intention de faire la boucle nord, je suis allé voir l'état du chemin et, de ce que j'ai pu constater sans tout remonter, c'est aussi un lit de torrent asséché...

Chemin de la ferme de Montlune
Chemin de la ferme de Montlune
Chemin de la ferme de Montlune
Chemin de la ferme de Montlune
Chemin de la ferme de Montlune

Chemin de la ferme de Montlune

De la ferme de Montlune, abandonnée, il nous reste pile un kilomètre jusqu'à l'arrivée. Sans difficulté aucune, on peut alors pleinement profiter de l'environnement.

De la ferme de Montlune à la Croix Saint-Martin
De la ferme de Montlune à la Croix Saint-Martin
De la ferme de Montlune à la Croix Saint-Martin
De la ferme de Montlune à la Croix Saint-Martin

De la ferme de Montlune à la Croix Saint-Martin

Et d'une dernière fois admirer le paysage depuis les hauteurs de la Croix Saint-Martin avant de regagner la voiture.

La Croix Saint-Martin

La Croix Saint-Martin

Appréciation du parcours :

Faisons fi de la difficulté de marcher sur ces chemins qui doivent se transformer en torrents à la fonte des neiges ou en cas de gros orages, comme on peut en connaître en montagne. Si nous avions tous les deux eu des chaussures adaptées, nous n'en aurions parlé que pour recommander de bien se chausser et de prendre ses bâtons.

Sinon, le parcours traverse de belles forêts et offre quelques superbes vues sur la région, même si nous sommes restés sur notre faim sur ce dernier aspect.

En revanche, pourtant en période de vacances d'été, nous n'avons croisé absolument personne ! Pour ceux qui, comme nous, aiment communier avec la nature, c'est appréciable.

Vous souhaitez faire cette randonnée ? Vous trouverez ci-dessous la trace GPX de l'itinéraire :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
X
Photos vraiment très sympa, la randonnée a l'air très agréable
Répondre
B
Oui Xavier, à condition d'avoir de bonnes chaussures montantes pour le maintien des chevilles. Sinon la Montagne Thiernoise est un très bel endroit pour la randonnée en basse montagne et, de notre expérience, c'est très peu fréquenté.
X
C'était vraiment une superbe randonnée. Ce n'est pas un secret que je ne suis pas une sportive avertie... mais pour le coup, si j'avais eu mes chaussures de montagne, cela aurait (presque) été facile parce qu'il y a tant à voir dans le parcours. Enfin, grâce aux bâtons qui sont une vraie nécessité pour ce type de relief. Dans les sous bois où on se croirait dans des décors de dessins animés. Bref... finalement même sans que je la demande, tu m'auras décroché la Lune.
Répondre
B
Et je veux encore bien la décrocher pour toi :-)